D'après Wikipedia

Écrit par Super User
Affichages : 162
L'histoire de la Macédoine    

 

Carte d'occupation de la Macédoine antique
Carte d'occupation de la Macédoine antique (Wikipedia)

 

La Macédoine est une région historique et géographique d'Europe du Sud-Est, située dans la péninsule des Balkans .

Définir la Macédoine dans ses limites géographiques est quelque chose de particulièrement difficile car il y a autant de descriptions que de pays qui se partagent cette zone. Cependant, la Macédoine dans sa plus grande acception se réfère à une zone située entre la rivière Vardar (en République de Macédoine) ou Nestos (en Grèce) et les Rhodopes à l'est, les montagnes d'Osgorske, de la Crna Gora et de la Stara Planina au nord, les monts albanais de Jablanica et les lacs d'Ohrid et de Prespa à l'ouest et les montagnes du Grammos et l'Olympe au sud.

L'aire géographique macédonienne est aujourd'hui divisée entre la province de Macédoine de la Grèce (en bleu - 52,4%), la République de Macédoine ou "Ancienne république yougoslave de Macédoine", ARYM ou FYROM (en rouge - 35,8 %), la Bulgarie (en vert - 10,1 %), l'Albanie (en orange - 1,4 %) et de la Serbie (en brun - 0,3 %).

d'après WIKIPEDIA

 

Suivant les traditions légendaires, le royaume de Macédoine fut fondé, dans l'Emathie, ou par l'Héraclide Caranus, vers l'an 799 av. J.-C. Et si l'on se fie à Hérodote, qui puise lui aussi dans les anciennes légendes, ce royaume remontait à l'Héraclide Perdiccas, issu de la famille royale des Témènides d'Argos, qui avait fait la conquête de l'Emathie, vers l'an 729. Quoi qu'il en soit, l'histoire des quatre premiers successeurs de Perdiccas, au nombre desquels on compte Argée Ier et Philippe Ier, est peu connue.

Amyntas Ier acheva d'organiser le royaume; mais il devint tributaire des Perses. Alexandre Ier fit reconnaître son origine grecque par son admission aux jeux Olympiques. Il fut néanmoins forcé d'accompagner Xerxès dans son invasion de la Grèce. Perdiccas Il prit part à la guerre du Péloponnèse en s'alliant aux Spartiates contre les Athéniens. Archélaüs Ier attira à sa cour les poètes et les artistes grecs, et périt victime d'une conspiration, l'an 398 av. J.-C. Une lutte de la puissante noblesse macédonienne contre la famille royale troubla le royaume jusqu'à l'avènement de Philippe II, qui s'empara du trône, au détriment de son neveu Amyntas IV, en 360. Ce prince habile rétablit l'ordre dans le royaume, l'agrandit par ses conquêtes et atteignit le but de son ambition l'an 338 par la victoire le Chéronée, qui plaça la Grèce sous sa dépendance. Il se fit nommer généralissime d'une expédition de tous les États grecs contre les Perses; mais il fut assassiné l'an 336, et son fils, Alexandre le Grand, héritier et exécuteur de sa pensée, renversa la monarchie des Perses et conquit l'Asie jusqu'à l'Inde.

Le vaste empire créé par les victoires d'Alexandre fut divisé après sa mort. Philippe Arrhidée, fils naturel de Philippe Il, et Alexandre Aegus, fils posthume d'Alexandre le Grand et de Roxane, furent proclamés rois de Macédoine en 323 et 322, sous la régence de Perdiccas. Olympias, mère d'Alexandre le Grand, fit mourir Arrhidée l'an 318, et Alexandre Aegus fut assassiné par ordre de Cassandre, fils d'Antipater, l'an 311. Perdiccas voulait s'emparer du trône, lorsqu'il fut remplacé dans la régence par Antipater, qui, mort en 321, eut pour successeur son fils Cassandre. Ce dernier renversa son rival Polysperchon, se rendit maître de la Macédoine, et en demeura roi l'an 301, après la bataille d'Ipsus, où il fut un des vainqueurs d'Antigone.

La Macédoine, dont le trône fut occupé successivement par différents rois, fut dévastée par des armées de Gaulois en 279 et 278Philippe V, prince guerrier, arrière-petit-fils de Démétrius Poliorcète, rétablit passagèrement la domination macédonienne sur la Grèce. Mais il s'allia avec Hannibal contre les Romains, qui, dans une première guerre, de 214, à 205, affaiblirent sa puissance et la ruinèrent complètement dans une seconde, de 200 à 197, par la paix qu'ils lui dictèrent après sa défaite à Cynoscéphales. Persée hérita de son père Philippe V, avec le trône dont le crime lui avait ouvert la voie, la haine des Romains; mais il succomba à Pydna dans une troisième guerre qu'il leur fit de 172 à 168.

La Macédoine fut divisée en 4 républiques sous la souveraineté de Rome. Un aventurier, nommé Andriscus, se donna pour fils naturel de Persée, et se fit reconnaître roi de Macédoine. Mais il fut vaincu l'an 148 par C. Métellus, qui se le fit livrer par un petit roi de Thrace, et l'emmena prisonnier à Rome. Deux autres aventuriers, Alexandre et Philippe, tentèrent sans succès de jouer le même rôle, et la Macédoine fut réduite en province romaine l'an 147 av. J.-C.

A la division de l'Empire romain, la Macédoine fut comprise dans un diocèse de l'empire d'Orient, auquel elle donnait son nom. Elle forma au Moyen âge le royaume de Thessalonique, fondé en 1179 par l'empereur Manuel Comnène en faveur de son gendre, Renier de Montferrat. Ce royaume passa au pouvoir des Turcs au XVe siècle. La Macédoine, désormais intégrée à l'empire ottoman fut partagée entre les eyalets de Roumélie et de Salonique, dans la Turquie d'Europe. En 1913, elle fut prise par la Serbie à laquelle elle resta rattachée lors de la création de la Yougoslavie. A l'époque de Tito, la Macédoine fut reconnue comme une république fédérée au sein de l'État yougoslave. La Macédoine prit ensuite sont indépendance, pacifiquement, en 1991.

d'après Imago Mundi

La République de Macédoine représente aujourd'hui un pays de l'Europe du Sud-Est qui a pour vocation de rejoindre l'Union européenne :

Sa population est composée de différentes communautés (macédoniens 64%, albanais 25%, turcs 4%, tsiganes 3%, serbes 2%, etc. - recensement 2002) issues de son histoire complexe.

 

Catégorie :